présentéisme

Selon l’ANACT, le présentéisme est qualifié par trois critères que sont :

  • le fait d’être présent sur son lieu de travail « de manière paradoxale », sans engagement, sans être complètement en possession de ses moyens ;
  • le fait d’être présent de manière excessive : surengagement et surinvestissement, perte des frontières travail/hors travail ;
  • le fait d’être présent en mauvaise santé, de manière volontaire et assumée, ou de manière involontaire : forme de surengagement, de craintes également de perdre son emploi ou par solidarité avec les collègues qui pourraient se trouver avec une surcharge de travail du fait de l’absence. (ANACT, Présentéisme : une autre face de l’épuisement professionnel, 2014, p. 2)

Share This

Copy Link to Clipboard

Copy